Pour fêter la correction du chapitre 5 de L’enfant des lions, voici un court extrait (je tâcherai d’en poster un à chaque chapitre corrigé) :

Alors qu’il commence à croire les enfants sortis d’affaire, un léger bruit lui glace le cœur. Est-ce que ce n’était pas le son d’une brindille qui casse ? Ni Marco ni Fany ne semblent avoir entendu. Le singe brûle de les prévenir, mais que pourrait-il faire ? Il n’est qu’une peluche ! Impuissant, il doit se contenter d’écouter. Un bruissement vient confirmer ses craintes : quelqu’un est en train de s’approcher discrètement de leur cachette.
— Bouh ! s’exclame soudain l’intrus.

L’enfant des lions, chapitre 5

Chapitre 5 : corrigé !