Ma bibliothèque

Février en lecture

Février aura été un tout petit mois, pas seulement par le nombre de jours, mais aussi par le nombre de livres lus : deux…

Les livres lus en février

Le Masque et la Poudre (intégrale), de Hubert Vittoz

mp-integrale

Derrière cette couverture sublime se cache un véritable mastodonte – plus de 1000 pages – qui regroupe en fait les quatre épisodes d’une série. Passionnant à lire, superbement écrit et avec des personnages vivants et attachants ; néanmoins, la lecture fut laborieuse – question de timing essentiellement. J’ai commencé début janvier, à une période où mon moral était un peu fragile (manque de soleil, tout ça) ; la lecture du premier chapitre, qui nous plonge avec un talent certain dans les pensées d’un personnage n’ayant plus aucune raison de vivre, m’a achevée, et j’ai du repousser de quelques semaines le reste de ma lecture. Par la suite, la fatigue associée à un style parfois ardu m’ont obligée à faire de courtes séances de lecture, ou à les entrecouper de lectures un peu plus légères, ce qui explique le temps mis à terminer cet ouvrage. Au final, ce fut une très bonne découverte, mais dont je ressors un peu frustrée car je pense que je l’aurais davantage appréciée encore à un moment plus propice. A relire donc à un moment où les circonstances seront plus favorables pour pouvoir savourer la superbe plume de l’auteur.

Une chronique plus détaillée sur le livre en lui-même (parce que là j’ai surtout parlé de moi…) arrive dès mercredi prochain. EDIT : la voici !

Ce roman valide les points 7 (plus de 600 pages), 15 (personnage principal de plus de 30 ans), 20 (le personnage principal est parent), 21 (le personnage principal voyage) et 27 (narrée à plusieurs voix) du challenge « Le retour de la PAL ».

Ce roman compte pour le challenge ABC de l’Imaginaire pour la lettre V.

Le trône de Cléopâtre, de Annie Jay

La fameuse lecture plus légère… Ce roman jeunesse a longtemps fait office pour moi de livre doudou : celui qu’on lit quand on a envie de lire quelque chose mais qu’on ne sait pas quoi, qu’on a besoin de quelque chose de léger et divertissant, intéressant mais sans prise de tête. (Pour la petite histoire, à la base, c’est mon frère qui l’avait emprunté au CDI du collège – et a oublié de le rendre. Je ne sais plus trop comment ça s’est fait ; toujours est-il que ma sœur et moi l’avons récupéré dans notre bibliothèque et dévoré plusieurs fois avant de finalement le ramener avec plusieurs mois de retards. Par la suite, nous l’avons réemprunté de nombreuses fois avant que, quelques années plus tard, ma sœur ne décide de l’acheter une bonne fois pour toutes…)

J’étais curieuse de le relire à l’âge adulte… Résultat : toujours aussi sympathique à lire, avec des personnages attachants, une intrigue intéressante et instructive, et de petites touches d’humour sympathiques – même quand on les connaît par cœur. Evidemment, j’ai grandi, et je ne recherche plus les mêmes choses qu’à l’adolescence dans mes lectures, si bien que ce roman ne peut plus vraiment prétendre au titre de roman-doudou, mais je le recommande vivement aux lecteurs à partir de 10 ans. Le style simple et l’intrigue travaillée en font un excellent ouvrage pour les initier à des lectures niveau collège.

Ce roman valide les points 5 (one-shot), 21 (le personnage principal voyage), 22 (personnage principal féminin), 30 (contexte antique) et 32 (voyage dans le temps) du challenge « Le retour de la PAL ».

Ma PAL de mars

C’est le Printemps de l’Imaginaire Francophone qui commence !

J’ai déjà entamé le mois avec un roman que je pensais lire en février, le tome 1 des Carnets de Lou-Anne, de Isabelle Morot-Sir – et que j’ai terminé en deux jours, chronique à venir dans le courant du mois.

Dans la foulée, j’ai entamé ALE 2100, de Sophie G.Winner ; ensuite, je ne sais pas encore ce que je vais lire ; je piocherai sans doute dans ma PAL du #PIF, ou bien parmi les livres qui sont entrés en ma possession depuis la publication de cette dernière : Les Aériens de Marie-Catherine Daniel, ou Neph et Shéa, d’Aline Wheeler.

Wanted

A priori, vous n’avez pas été inspirés par les histoires utopiques… Tant pis, on va lancer une autre recherche pour ce mois-ci. Alors, si vous connaissez des livres de SFFF dont l’histoire se déroule sur une journée, n’hésitez pas à me donner les titres en commentaires !

Et je cherche toujours des romans dans lesquels l’un des personnages, même un simple figurant, s’appellerait Nolwenn

Et vous, qu’avez-vous lu ce mois-ci ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s