Ma bibliothèque

Vive la PAL ! – Juillet et aout 2017 (2ème partie)

On est encore mercredi ! (Oui, il était temps…) Comme promis, voici donc la suite de mon bilan lecture de l’été…

Les romans lus cet été (suite)

Saving Paradise #1 : En proie au rêve, de Lise Syven

couv35943769

Un roman plein de suspense avec des personnages très crédibles et attachants ; j’ai particulièrement apprécié Faustine, le personnage principal, dont je trouve les réactions très réalistes et qui fait preuve d’une belle force de caractère, et sa relation avec Nato est très sympathique aussi. Par contre, j’ai été déroutée par la tournure que prend le roman sur la fin, et je suis restée un peu frustrée par la faible quantité d’infos dévoilées au final. Certes, c’est un tome 1, mais un peu plus de précisions aurait davantage éveillé ma curiosité pour la suite – là c’est juste trop flou.

Ce roman valide les points 17 (autrice), 19 (grenouille), 27 (protagoniste surnaturel ni vampire ni garou), 35 (thriller YA) et 41 (se passe en France)  du challenge « Vive la PAL ! »

Les Cartographes #2 : Le passage d’or, de S.E. Grove

couv49742282

J’ai lu avec plaisir la suite de cette série dont j’avais chroniqué le tome 1 il y a quelque temps. C’était assez amusant à lire peu après l’Odyssée du temps, de Arthur C.Clarke et Stephen Baxter, parce qu’il y a une grande similarité dans le concept : la terre morcelée entre plusieurs époques ; en revanche, là où Arthur C.Clarke et Stephen Baxter ont eu une approche radicalement SF du phénomène, celle de S.E. Grove tient davantage de la fantasy. L’univers foisonne de trouvailles toutes plus originales les unes que les autres, et on prend plaisir à le découvrir aux côtés des personnages.

Ce roman valide les points 12 (livre prêté), 17 (autrice), 34 (uchronie) et 36 (sans romance) du challenge « Vive la PAL ! »

L’homme qui mit fin à l’Histoire, de Ken Liu

couv33790354

Et si on trouvait le moyen d’aller observer le passé, que ferions-nous de ce pouvoir ? J’ai beaucoup aimé ce roman à la narration très particulière – on a l’impression de regarder un documentaire – qui pose des questions très intéressantes et attire l’attention sur un épisode sordide et assez méconnu de l’Histoire. Un livre qui fait beaucoup cogiter après lecture.

Ce roman valide les points 2 (petite maison d’édition : Le Bélial), 24 (roman dont le titre prend tout son sens après lecture), 31 (plusieurs voix), 36 (sans romance) et 50 (roman à message) du challenge « Vive la PAL ! »

Adèle et les noces de la Reine Margot, de Silène Edgar (version dys)

couv1136197

Lors de la GrosseOp Bragelonne, la version dys de ce roman a bénéficié d’une promotion, mais pas la version classique ; du coup, j’ai décidé de tenter pour voir. Je n’ai pas du tout ressenti de différence ; il faudrait pouvoir comparer les deux versions, je pense. Ceci étant, il me semble que l’une des principales différences pour les versions dys, c’est la police d’écriture et la mise en page ; du coup, sur un ebook, je doute un peu de l’intérêt…

Bref, sur le roman à proprement parler : j’ai été très surprise par la gravité du sujet abordé, mais je l’ai trouvé très bien amené. On s’attache très vite à Adèle qui est complètement perdue depuis le décès de sa grand-mère, et j’ai eu plus d’une fois envie de secouer tous ces personnages qui l’entourent et restent complètement sourds à son mal-être. Je pense que les jeunes lecteurs n’auront aucun mal à s’identifier.

Ce roman valide les points 17 (autrice), 19 (grenouille), 28 (personnage principal de moins de quinze ans), 39 (revisite une oeuvre connue), 41 (se passe en France),  43 (se déroule dans le passé), 48 (écrit au présent), 50 (roman à message) du challenge « Vive la PAL ! »

Animae, de Roxane Dambre

animae-tome-1-l-esprit-de-lou-703389

1 L’esprit de Lou

2 La trace du coyote

3 Le cauchemar du chien

4 Le rire de la hyène

Vacances obligent, j’ai relu cette série que j’adore toujours autant ; beaucoup de bonne humeur et d’humour, des personnages complètement déjantés, une héroïne super forte/intelligente/belle qui adore jouer les cruches, des agents secrets super canon, cette série est idéale pour se détendre sans prise de tête. J’ai beau la relire encore et encore, je ris à chaque fois…

Cette série valide les points 11 (relu pour la Nième fois), 17 (autrice), 19 (grenouille), 33 (urban fantasy), 41 (se passe en France), 46 (roman feel good), 49 (écrit à la première personne) du challenge « Vive la PAL ! »

Scorpi, de Roxane Dambre

Scorpi

1 Ceux qui marchent dans les ombres

2 Ceux qui vivent cachés

3 Ceux qui tombent les masques

Après Animae, j’en chaîne systématiquement avec l’autre série de Roxane Dambre… Mêmes ingrédients, même plaisir de lecture. Ici, l’héroïne est plus ordinaire, mais c’est hilarant de voir comment chacun de ses actes est interprété par les autres comme une prouesse. Je reste dubitative sur le potentiel de mignonitude d’un gamin de 10-11 ans (ceux que j’ai au boulot ne ressemblent pas du tout à ça !) mais ce n’est pas grave parce qu’on s’amuse beaucoup.

Ce roman valide les points 11 (relu pour la Nième fois), 17 (autrice), 19 (grenouille), 27 (protagoniste surnaturel ni vampire ni garou), 33 (urban fantasy), 41 (se passe en France),  45 (internet/les réseaux sociaux jouent un rôle important ; tome 2 surtout), 46 (roman feel good), 49 (écrit à la prmeière personne) du challenge « Vive la PAL ! »

La voleuse sans ombre, de Emily Gee

couv65132723

Je n’avais pas trop aimé ce roman la première fois que je l’ai lu, alors je ne comprends pas trop pourquoi j’ai eu envie de le relire… d’autant que mon avis n’a pas changé. Une partie des personnages est plutôt antipathique, la résolution du problème est tellement évidente depuis le début que toute l’histoire ne rime à rien, et surtout la relation entre les deux personnages principaux est bien trop forcée – en particulier la « romance » à la fin qui sort d’on ne sait où. Il reste l’écriture qui est très prenante et l’univers bien pensé.

Ce roman valide les points 17 (autrice), 27 (protagoniste surnaturel ni vampire ni garou), 44 (roman de fantasy sans grosse bataille épique à la fin) du challenge « Vive la PAL ! »

Mais encore…

Bon, j’avoue, il me reste encore trois romans lus cet été à chroniquer… Mais cet article commence déjà à être bien long, et à ce rythme je ne vais jamais réussir à le publier, donc je m’arrête là. Les trois romans manquants trouveront leur place dans le bilan lecture de septembre, qui sans ça s’avérerait extrêmement court vu ma vitesse de lecture depuis la rentrée… ou plutôt depuis début août. Car oui, l’ensemble des romans présentés dans cet article et le dernier ont été lus en juillet, ainsi que deux des trois restants. En août, j’ai drastiquement diminué le temps passé à lire pour me consacrer aux corrections du Frère des lions.

Du coup, je reviendrai la semaine prochaine avec un nouvel article de la série Avant/Après !

D’ici là, bonne lecture !

 

4 commentaires sur “Vive la PAL ! – Juillet et aout 2017 (2ème partie)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s