Publié dans Vive la PAL !

Vive la PAL ! – Juin 2017

Voici le moment de faire le bilan des romans lus en juin ! Il y en a beaucoup moins ce mois-ci, car j’ai consacré davantage de temps à mes projets.

Les livres lus en juin

Comme un conte, de Graham Joyce

couv18298837

Ce roman raconte l’histoire d’une jeune fille qui a disparu sans laisser de traces et réapparait subitement vingt ans plus tard, affirmant avoir vécu tout ce temps dans le monde des fées. On s’intéresse surtout aux proches laissés derrière, qui ont dû vivre avec des questions sans réponse et des doutes impossibles à dissiper, et qui ont évidemment toutes les peines du monde à croire à sa version des faits. L’histoire en elle-même est sympathique, mais j’ai eu un mal fou à accrocher, essentiellement à cause du style. C’est une narration très orale, une successions de phrases mal construites entrecoupées d’hésitations et de retours en arrière, comme si on retranscrivait fidèlement le récit raconté à l’impromptu par le personnage de point de vue. Le pire, je crois, ce sont les dialogues, qui sont souvent racontés, plutôt que de retranscrire les répliques. Cela donne un résultat assez lourd auquel je n’ai pas du tout adhéré.

Ce roman valide les points 22 (titre commence par la première lettre du pseudo : C), 31 (plusieurs points de vue) et 42 (se passe sur un autre continent) du challenge « Vive la PAL ! »

L’élue, tome 3 de la Sélection, de Kiera Cass

couv24218488

J’avais lu et plutôt apprécié les deux premiers tomes de cette série de dystopie YA il y a longtemps, je me suis laissée tenter par le tome trois aperçu dans les rayons de la bibliothèque. Ce tome clôture assez bien la trilogie, sans grande surprise dans le déroulement des évènements – la fin est prévisible dès les tomes précédents. Comme dans les tomes précédents, la romance prend le dessus sur la dystopie. Ce n’est sûrement pas le chef d’œuvre du siècle, mais ça se lit bien pour un moment de détente sans prise de tête.

Ce roman valide les points 17 (écrit par une autrice), 42 (se passe sur un autre continent), 48 (écrit au présent) et 49 (écrit à la première personne) du challenge « Vive la PAL ! »

Ma PAL de juillet

Je vous le disais le mois dernier, j’ai emprunté à la bibliothèque l’intégrale de Rama, d’Arthur C. Clarke. J’ai bien commencé à le lire, mais j’ai beaucoup de mal à rentrer dedans ; la lecture de la première partie date, et ce n’est pas évident de reprendre le train en marche, d’autant qu’il y a très peu de remise en contexte dans le début de ce tome. Ajoutez à cela le fait que l’action met très longtemps à démarrer – et que mes sessions de lecture très courtes accentuent encore cette sensation. Mais hier soir, enfin, il s’est passé quelque chose dans la portion que j’ai lue – j’ai donc bon espoir que cela démarre enfin. Je vais pouvoir profiter des vacances qui commencent pour me faire des sessions lecture plus longues, donc je devrais réussir à entrer plus facilement dans l’histoire. J’espère.

A part ça, j’ai emprunté deux romans à ma frangine, la suite des Cartographes, de S.E. Grove (j’avais chroniqué le premier tome ici), et La ferme des dragons, de Tad Williams et Deborah Beale (ouiii ! un roman à quatre mains, je vais pouvoir valider un nouveau point du challenge !) ; il faudra que je les lise en priorité.

Enfin, j’ai fait le plein sur ma liseuse lors de la #GrosseOP Bragelonne, donc je ne devrais pas avoir le temps de m’ennuyer pendant mes vacances… Au programme : du Paul Beorn, du Silène Edgar, du Lise Syven, etc.

Et vous, qu’avez-vous lu ce mois-ci ?

Publicités

Auteur :

Autrice et lectrice, je vous parle de mes écrits et de mes coups de cœurs.

4 commentaires sur « Vive la PAL ! – Juin 2017 »

    1. Oui, je pense que c’est aussi affaire de goût personnel, j’ai vu d’autres chroniques qui justement disaient que le style était très agréable… J’espère que tu apprécieras ta lecture 🙂 (En tout cas, l’histoire est intéressante.)

      Aimé par 1 personne

  1. J’ai eu plutôt le même avis que toi pour le tome 3 de la Sélection. Quand on a lu quelques dystopies déjà, on se rend vite compte que dans la Sélection c’est plus un prétexte à la romance qu’un véritable point fort de l’histoire. Mais comme tu dis, ça fait malgré tout passer un bon moment 🙂
    Victoire

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s