Ma bibliothèque

Premières lignes #15 : Des milliards de tapis de cheveux, de Andreas Eschbach

Voici les premières lignes de la lecture que je m’apprête à entamer, Des milliards de tapis de cheveux, d’Andreas Eschbach, publié en France par L’Atalante. Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre avec ce livre, mais je suis très curieuse…

Les Tisseurs

Nœud après nœud, jour après jour, une vie durant, les mains de l’exécutant répétaient sans cesse les mêmes gestes, nouant et renouant sans cesse les fins cheveux, des cheveux si fins et si ténus que ses doigts finissaient immanquablement par trembler et ses yeux par faiblir de s’être si intensément concentrés – et pourtant, l’avancée de l’ouvrage était à peine perceptible ; une bonne journée de travail avait comme maigre fruit un nouveau fragment de tapis dont la taille approximative n’excédait pas celle d’un ongle. Mais, malgré tout, l’homme se tenait là, accroupi, courbé au dessus du châssis de bois craquant sur lequel son père et le père de son père s’étaient penchés avant lui, avec sous les yeux le verre grossissant hérité de ses ancêtres et rendu presque opaque d’avoir tant servi, les bras appuyés sur une planche polie calée sous sa poitrine, et ne guidant l’aiguille qu’au seul bout de ses doigts.

Bonne lecture !


« Premières lignes » est un rendez-vous initié par le blog Ma Lecturothèque. Le principe : poster chaque semaine les premières lignes d’un roman de son choix. Vous pouvez retrouver sur Ma Lecturothèque la liste de ceux qui participent à ce rendez-vous.

Publicités

7 commentaires sur “Premières lignes #15 : Des milliards de tapis de cheveux, de Andreas Eschbach

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s