Ma bibliothèque

Les Pirates de l’Escroc-Griffe #2 Les feux de mortifice, de Jean-Sébastien Guillermou

Titre : Les feux de mortifice

Série : Les Pirates de l’Escroc-Griffe (tome n° 2)

Auteur : Jean-Sébastien Guillermou

Editeur : Bragelonne – Collection Snark

Nombre de pages : 517

Format : numérique, mais disponible aussi en impression à la demande

 Quatrième de couverture

L’équipage de L’Escroc-Griffe a réussi. Ils ont récupéré les Cylindres chénis et ont bravé les dangers des Terres Interdites. Toutefois, ils n’en sont pas ressortis indemnes, et un traître se cache dans les rangs…  Caboche lui-même a changé : devenu lymphogateur, il est hanté par le déclin de Sol, qu’il a vu mourir dans une vision. Pourtant, personne ne le prend au sérieux, et Bretelle n’a qu’une idée en tête : vendre les Cylindres et changer de vie. En dépit des nombreuses protestations et mises en garde, les pirates font cap vers Trafic, l’île du troc. Cependant, l’échange risque de mettre en jeu bien plus que ce qu’ils avaient prévu, peut-être même leur vie…

Pour ceux qui aiment

  • Les histoires de pirates
  • Les nénuphars (XXL, le nénuphar…)
  • Les personnages hauts en couleurs aux noms rocambolesques

Vous n’y trouverez pas

  • Autant d’humour que dans le tome 1
  • De dragons ou d’elfes
  • De vaisseaux spatiaux (encore que, en chipotant sur les termes…)

Mon avis

Voilà déjà un moment que je trépignais à l’idée de lire la suite des Pirates de l’Escroc-Griffe, et j’ai dévoré ce tome 2 avec un réel plaisir.

On retrouve les personnages du premier tome, toujours aussi attachants et amusants, et on prend plaisir à en apprendre davantage sur eux et à suivre leur évolution – en particulier celle de Bretelle, qui devient définitivement le personnage principal. (Sur le premier tome, j’avais plutôt tendance à le placer à égalité avec Caboche.) J’ai aussi apprécié l’évolution de Syco et la Belle Lili ; ces deux-là sont touchants. Mention spéciale aussi au trio Von Stoorwan, Yalo et 88, qui apportent pas mal d’humour. Et l’Amiral-Fantôme, dont on découvre l’histoire.

On continue également dans l’exploration de l’univers haut en couleur du Monde-Fleur, avec la découverte de son fonctionnement et de son histoire. Je peux difficilement en dire plus sans dévoiler des éléments-clés de l’intrigue, mais j’ai bien aimé toutes ces trouvailles qui confirment l’esthétique à la fois steampunk et fantasy de la trilogie.

De son côté, l’intrigue prend un tour un peu plus complexe, encore qu’une grande partie du roman se concentre sur un objectif unique. Certains des développements m’ont surprise, l’histoire ne va pas là où on l’attend, et c’est une bonne chose. Dans l’ensemble, on continue à avancer assez vite, quoique moins que dans le tome 1 : l’auteur a pris davantage le temps de s’attarder sur les sentiments des personnages. Cela, plus les développements pas toujours très joyeux de l’intrigue, donne une ambiance un peu plus sombre que dans le tome précédent, avec moins de place pour l’humour, même s’il y a encore de splendides réparties et quelques situations qui m’ont fait éclater de rire.

Deux déceptions quand même. D’abord, au niveau du rythme : un peu avant la fin, il y a une brusque retombée de la tension, et tout un passage qui traîne en longueur. A ce moment, presque tout semble être réglé, je me suis demandée pourquoi le tome n’avait pas été coupé là. L’action redémarre ensuite, mais c’est laborieux, et ne semble pas vraiment avoir de rapport avec les évènements précédents.

Ensuite, il y a une scène en particulier (je ne peux pas dire laquelle, ce serait spoiler l’ensemble du roman, là…) qui m’a beaucoup déçue au niveau de l’émotion ; alors qu’on attend ce moment depuis très longtemps, il est comme évacué en quelques minutes.

Bref, malgré ces deux points, ce fut une lecture très agréable et prenante, que je recommande à tous.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller voir :

– la chronique du tome 1 : Les Terres Interdites

– le blog de Jean-Sébastien Guillermou, où vous trouverez plein d’informations sur le Monde-Fleur et même de la musique composée spécialement pour les Pirates.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s