Ma bibliothèque

Le loup des Farkas, d’Alex Evans

Titre : Le loup des Farkas

Auteur : Alex Evans

Illustrateur : Vael Cat

Editeur : L’ivre Book

Nombre de pages : 175

Format : numérique

Quatrième de couverture

Victoria, fille d’un millionnaire américain et inventrice de génie, contracte un mariage arrangé avec István Farkas, prince héritier de Taliskia, un obscur royaume des Carpates. Il l’épouse pour sa dot. Elle l’épouse pour une mine de métal rare située dans son pays. Cependant, une bombe explose pendant la cérémonie, tuant le père de Victoria, et blessant grièvement la jeune fille. István, miraculeusement indemne, retourne dans son pays. Remise de ses blessures,Victoria se jure de retrouver l’auteur du carnage. Tous les indices pointent vers Taliskia. Istvàn lui-même est sur la liste des suspects. Sous une fausse identité, elle se rend sur place pour mener son enquête. Elle va y découvrir un nid d’intrigues, une vielle légende et peut-être l’amour…  

Pour ceux qui aiment

  • La romance
  • Les héroïnes au caractère bien trempé
  • Le folklore de l’Europe de l’est

Vous n’y trouverez pas

  • Une intrigue complexe
  • Un univers très creusé
  • Une grande galerie de personnages

Mon avis

Je suis tombée sur ce petit livre alors que je cherchais des idées de lecture sur Amazon, et je me suis arrêtée dessus parce que le nom de l’auteur et le titre me disaient quelque chose. Et pour cause : il se trouve que j’avais eu l’occasion il y a un petit moment maintenant de bêta-lire un extrait de ce roman. En outre, j’ai déjà lu et apprécié quelques nouvelles de cette auteur (dont une écrite pour les 24 Heures de la nouvelle, j’en parle ici). Du coup, ma curiosité a été piquée, et j’ai entamé ma lecture dans la foulée.

Hélas, j’ai été un peu déçue. L’histoire est agréable à lire, mais ce n’était pas ce à quoi je m’attendais. Le résumé et l’extrait que j’avais lu m’ont donné à penser qu’il s’agissait d’une histoire d’enquête sur fond de complots dans un univers steampunk. En fait, le steampunk se limite à une très légère touche par-ci par-là, je ne suis même pas sûre qu’on puisse encore parler de steampunk à ce niveau. Quant à l’enquête, j’ai identifié le coupable quasi immédiatement. Il faut dire qu’on insiste assez lourdement sur les quelques indices… A part ça, le cadre de l’histoire est joliment décrit, en particulier quand on arrive en Taliskia. J’ai été assez agréablement surprise de voir poindre une touche de fantastique à laquelle je ne m’attendais pas mais qui rehausse l’ensemble.

Bref, l’univers comme l’intrigue vaguement policière ne sont en fait que des prétextes pour amener les deux personnages principaux à se rencontrer et mettre en place une romance.

Heureusement, les deux personnages sont très sympathiques. J’ai bien apprécié Victoria, la riche héritière passionnée d’ingénierie. C’est agréable de voir une héroïne débrouillarde, qui ne mâche pas ses mots, et qui s’affiche dans un domaine traditionnellement masculin, sans pour autant qu’on ait l’impression de lire un traité féministe. Istvàn pour sa part a un côté mystérieux et raffiné qui contraste bien avec elle. La romance entre ces deux-là fonctionne plutôt bien même si on la voit arriver de très loin. L’ensemble est plutôt rafraichissant.

Les autres personnages par contre sont à peine esquissés et pour certains, plutôt caricaturaux – mais comme on se concentre principalement sur l’histoire entre Victoria et Istvan, ce n’est pas trop gênant.

Bref, une histoire sympathique qui plaira sûrement aux féru(e)s de romance – le tout est de ne pas se tromper dans ses attentes comme je l’ai fait.

Je donne un très mauvais point à l’éditeur, par contre : le texte est bourré de coquilles et de maladresses, sans parler des phrases bancales qui oscillent entre deux formulations. A se demander s’il ne s’agit pas d’une version en cours de correction, avec des propositions de reformulation laissées telles quelles au milieu du texte. C’est dommage, ça gâche le plaisir de la lecture.

Pour finir, je vous renvoie vers le blog d’Alex Evans, où elle parle de ses écrits et de plein de choses en rapport avec l’écriture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s