Publié dans Ecriture et vie d'auteur

C’est quoi mon problème avec les filles ?

L’autre jour, au détour d’une discussion forumistique au sujet des thèmes récurrents dans nos histoires, je me suis rendue compte que dans bien des cas (si ce n’est pas tous) mes personnages principaux étaient des garçons (ou des hommes, mais vu l’âge moyen je pense que garçon fait mieux l’affaire !).

Curieusement, pourtant, à l’origine, j’avais pensé la plupart de ces histoires avec un personnage principal féminin ; mais chez moi, la compétition est rude, et il n’est pas rare qu’un personnage principal d’un moment se fasse finalement voler la vedette par un personnage secondaire devenu soudain plus intéressant.

Petit tour d’horizon dans mes histoires les plus abouties…

43zhkz7pcgvteqkf0zneunymq0w
Fany… hum, pas trop réussie, mais bon…

 

L’enfant des lions

A l’origine, on entrait dans l’histoire par le biais de Fany, qui faisait office de narrateur, et me semble-t-il, de personnage principal. Mais quand j’ai repris ce roman, c’est Marco qui s’est finalement imposé. Fany reste un personnage important et omniprésent, mais elle n’a pas forcément un impact flagrant sur l’intrigue. Pour tout vous dire, quand je me suis mise à rédiger le synopsis du roman en vue d’une soumission éditoriale, j’ai réalisé qu’elle pouvait purement et simplement… ne pas être mentionnée !

Oniris

A l’origine, c’est aux côtés d’une certaine Melissa qu’on découvrait le Pays des Rêves. Très vite, la demoiselle s’est retrouvée accompagnée de deux autres personnages principaux : Matthew et Marguerite. Théoriquement d’importance égale pour l’histoire, ils n’en ont pas moins fini par se distinguer. Matthew est irrémédiablement devenu mon grand chouchou, ainsi que celui sur lequel s’appuyait l’espèce de prophétie qui menait le roman à l’époque. Marguerite a réussi à conserver un rôle important, mais Melissa n’avait plus d’intérêt que parce qu’elle finissait par épouser Matthew.

Aujourd’hui, on a toujours trois personnages principaux théoriquement d’importance égale. Mais vous noterez qu’il y a maintenant deux garçons pour une seule fille. Mathieu, digne héritier de Matthew, reste indubitablement mon personnage préféré, et il semble que ça se ressente à la lecture. J’espère quand même ne pas retomber dans le même piège et réussir à donner à chacun des deux autres l’importance qui leur revient.

Weryela

Dans ce projet de, heu, quadrilogie (!) dont j’ai fini par faire mon deuil, on suivait l’histoire de toute une famille. Mais j’ai tout de même dû me rendre à l’évidence : le personnage principal n’était pas, comme je le croyais au départ, le fils de la famille, mais le père. Et de manière générale, à part une exception notable en la personne de la fille aînée, le récit reposait essentiellement sur les personnages masculins.

sjw5dawfyd5aqufltym6ztsgjjo
Nathan

 

Madaléin

Dans ce roman temporairement mis en pause, on suit essentiellement le parcours d’un jeune homme nommé Nathan. Encore un personnage principal masculin, donc. Par contre, je suis plutôt contente des quelques personnages féminins qui gravitent autour de lui, et que je peine à vraiment qualifier de secondaires parce qu’elles ont un gros impact sur le récit et qu’on suit aussi leur propre histoire.

Et si l’Absolu…

Dans ce projet mis en pause très longue durée (en attendant de me dire officiellement que je l’ai abandonné…), on s’intéresse à un homme prêt à tout (et quand je dis tout, c’est tout) pour sauver sa fille. Mais concrètement, même si tout l’enjeu du roman repose sur la fille en question, eh bien elle n’apparait que très peu.

Et je ne parle même pas de toutes ces histoires qui fourmillent encore dans ma tête et dont je n’ai pas encore écris une seule ligne, ou bien de celles que j’ai résolument laissées de côté depuis un moment, où l’on trouve encore de beaux spécimen de personnages principaux féminins supplantés par des personnages masculins.

La question à un million d’euros, maintenant, c’est : pourquoi ?

Eh bien je ne sais pas.

Suis-je formatée par les nombreux romans d’aventures lus dans mon enfance, où c’étaient bien souvent les garçons qui avaient droit à toutes les histoires intéressantes ? Est-ce lié à ma lassitude devant les romans Young Adult en vogue, où le personnage principal est souvent une adolescente nunuche enamourées de deux beaux gars séduisants et trop forts qui la sauvent de toutes les situations où elle se met grâce à sa stupidité ?

Peut-être y a-t-il un lien avec mon parcours scolaire : quand on fait des études d’électronique et informatique industrielle, on se retrouve entourée essentiellement de garçons (6 filles sur 270 étudiant, dans mon IUT). Et personnellement, j’ai toujours trouvé l’ambiance cent fois plus agréable que celle qui régnait dans ma classe quand il y avait une majorité de filles.

Bref, grosse inconnue pour moi.

Mais un jour, il faudra que je me lance le défi d’écrire une histoire avec une fille aux commandes…

Et vous, amis auteurs et lecteurs, avez-vous une préférence quant au genre des personnages que vous créez ou lisez ? Savez-vous pourquoi ?

Publicités

Auteur :

Autrice et lectrice, je vous parle de mes écrits et de mes coups de cœurs.

3 commentaires sur « C’est quoi mon problème avec les filles ? »

  1. Perso j’ai les deux. Des heros filles, des heros mec… Et quand il y a un hero mec, la fille n’est pas que le love interest et est souvent, ou une chef ou en tout cas important. Mais je pense que ça viens du fait que j’ai été élevée dans une famille majoritairement féminine, surtout des femmes de caractère. En plus, pour mes premières histoires en tout cas, les héroines étaient souvent inspirée directement de moi lol. Je n’ai pas été bercé par les romans young adult style Twilit, parce que je sais pas j’ai évité la brèche. Instinct ? Coup de Bol ? i don’t know ^^ » Mais maintenant, j’essaye de varier sur les gouts amoureux, la couleur de peau, le physique etc, je me rend compte qu’il y a toujours des efforts à faire. C’est déjà un grand pas de s’en rendre compte !

    J'aime

    1. le plus triste dans l’histoire, c’est que cet article date d’un an, et quand je regarde mes derniers projets… ben c’est toujours pareil -_-‘ par exemple : Flammèche est devenu le personnage principal d’une histoire, alors qu’à la base c’était sa princesse Mira qui devait être sur le devant de la scène…
      Il faut que j’y travaille de toute urgence !!!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s